Nous avons interviewé Adrien Sergent, professeur à l'EMOM...

Adrien Sergent, éveil musical, découverte, ensemble musiques actuelles et ensemble jazz
Adrien Sergent, éveil musical, découverte, ensemble musiques actuelles et ensemble jazz

Qui êtes-vous ?  Comment vous définiriez-vous ?

Je suis dumiste de formation* ce qui me permet de porter différentes casquettes et c’est pour moi un vrai plaisir.  Guitariste de passion, mes différentes formations mon appris à aborder la musique de nombreuses manières différentes : le chant, le rythme, la pédagogie, la composition…

*Qui a obtenu le diplôme du DUMI, Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant à l’école.

Quel est votre parcours en tant que professeur ?

Nouveau sur Nantes, je suis arrivé à l’EMOM en tant que professeur d’éveil et de découverte l’année dernière.  Maintenant je dirige aussi les ensembles jazz et musiques actuelles et je donne un cours de guitare.  J’enseigne aussi dans des collèges de la région de Nantes.

Et en tant que musicien ? 

J’ai commencé à prendre des cours la guitare classique vers mes 8 ans mais je n’ai pas continué longtemps. Au collège je jouais en autodidacte et c’est vers la fin du collège que j’ai pu reprendre des cours de guitare électrique. J’ai ensuite participé à l’ensemble musique actuelle de la ville de Sablé-sur-Sarthe pendant mes 3 ans de lycée tout en participant à des stages de musique actuelle pendant presque toutes les vacances scolaires.

Après mon bac et après m’être mal orienté pendant une année de fac, je me suis dirigé vers des études de musicologie à l’Université François Rabelais de Tours, ce qui m’a permis de découvrir la théorie musicale, le chant, l’histoire de la musique et de m’ouvrir musicalement. Ayant entendu énormément de bien de la formation délivrée au CFMI (Centre de Formation de Musiciens Intervenants) de Tours et fortement intéressé par la pédagogie musicale, j’ai décidé d’y entrer. Deux années merveilleuses et intenses remplies de stages et de cours divers et variés qu’il serait trop long de citer ici.

Arrivé sur Nantes, je m’enrichis aujourd’hui, d’une part lors des cours que je dispense, d’autre part au sein de la chorale Gospel Rhapsodie que je viens d’intégrer et en créant des projets musicaux de mon côté.

Qu’est-ce que la musique vous apporte ? 

La musique a toujours été pour moi synonyme de plaisir, de rencontre et d’ouverture. C’est un moyen de partager avec des gens une passion, un objectif et surtout de bons moments. J’essaie toujours de transmettre cela pendant mes séances ; que la musique reste un plaisir où tout le monde peut trouver sa place.

Depuis quand êtes-vous arrivé à l’EMOM ? Qu’y avez-vous trouvé ?

Je suis arrivé l’année dernière à l’EMOM, ma première école de musique en tant que professeur. Je suis ravi de pouvoir y faire mes premières armes, de pouvoir tester de nouvelles pratiques.

Comment vivez-vous le fait d’enseigner la musique de façon collective essentiellement ? 

Le CFMI m’a formé à travailler avec des grands groupes, des classes entières, des chorales. Je suis plutôt à l’aise avec ça.

Quels sont vos projets à court et moyen terme ? 

Depuis ce début d’année j’ai eu la chance d’entrer dans la chorale Gospel Rhapsodie, je voulais continuer à travailler le chant car cela a beaucoup de bienfaits. Je pense reprendre des cours de chant plus tard. Sinon dans le plus long terme, j’ai l’intention de reprendre la composition pour chœur, une pratique que j’avais beaucoup appréciée pendant mes études. J’ai également le projet de créer un groupe de musique soul/Jazz/funk.